maisons jumelées

maisons jumelées à Cessange

l’ensemble des deux modestes maisons jumelées se démarque des autres constructions par son important volume global résolument contemporain. Depuis la route le contraste de l’étage blanc superposé à une large incision grise horizontale frappe les esprits et marque la limite entre espace public et privé. Le bardage gris unifie les portes d’entrée et de garage en un écran qu’il faut franchir pour pénétrer dans la blancheur immaculée des espaces intérieurs. Le visiteur longe l’escalier droit collé au pignon mitoyen pour se retrouver au cœur de l’habitat devant la table familiale surplombant le séjour et sa vue encadrée par la large ouverture de la façade postérieure. La cuisine pleinement ouverte sur ces espaces donne à la maîtresse de maison l’occasion de s’activer sur son bloc de cuisine tout en participant à l’ensemble de la vie familiale. Au rez-de-chaussée la suppression des chambres et portes a libéré l’espace qui se présente ouvert, fluctuant et disponible à des usages qui changent au fil de l’évolution de la famille.

d’un trait l’escalier mène à la galerie d’accès aux chambres du premier étage. Cet espace intérieur est éclairé le jour par des puits de lumière discrètement cachés derrière des vitrages opalins carrés et le soir par des spots encastrés aux murs au raz du plancher ou des marches d’escalier. A l’étage le parquet en bois oppose sa couleur chaude à la blancheur des murs tandis qu’au rez-de-chaussée les carreaux beige clair contrastent doucement avec la laque brillante des meubles de cuisine.  

pour les parents la chambre à coucher, leur dressing et leur bain sont rassemblés en tête de bâtiment en un espace protecteur et facile à vivre. Les chambres des enfants s’ouvrent successivement par des fenêtres disposées en bandeau sur la façade latérale. Au raccord du large balcon postérieur la galerie s’élargit en un espace ouvert dédié à la télévision et l’ordinateur des enfants.

cette architecture assez stricte est née d’un processus de création cherchant à équilibrer le souci d’une fonctionnalité efficace et d’une esthétique à la géométrie soignée et déterminée. Les espaces créés ne sont pas neutres, mais donnent à leurs usagers l’occasion de les apprivoiser à leur mode de vie sans défigurer l’intention architecturale originelle faite d’espace et de lumière.