"Aalt Stadhaus"

differdange

2005

Programme : centre culturel et polyvalent

Architecte : michelpetitarchitecte, Kaell Architecte, Gambucci architects

Le contexte général

Le projet de rénovation, de conservation et de valorisation de la bâtisse hisltoriciste et éclectique au centre de Differdange a été développé à partir du contexte urbain qui l’entoure et le structure. Ce contexte urbain sera complété par le réaménagement du bâtiment existant autant que par le réaménagement places, placettes et jardins qui l’entourent. Le but est de transformer le lieu en espace vivant en tirant parti de ses qualités inhérentes, pour lui donner une identité nouvelle inscrite dans le dévelloppement global de Differdange.

Tout en sauvegardant le patrimoine architectural par une intervention douce le projet remet en évidence les deux bâtisses d’antan – le bâtiment principal et sa première annexe – tout en s’agrandissant par deux nouvelles extensions discrètes aux extrémités, témoins d’un langage architectural contemporain.

Le socle du bâtiment existant est prolongé, strié de joints horizontaux et percé de portes fenêtres (voir perspective extérieure). Les deux volumes nouveaux, ne dépassant pas en hauteur la corniche du bâtiment ancien, sont coiffés d’une peau métallique percée de grandes ouvertures vitrées. Ces coiffes en opposition au soubassement minéral marquent l’intervention moderne, témoin du temps présent.

Le contexte urbanistique

Situé pratiquement sur le point le plus haut du « Kierchbierg », le bâtiment, par sa situation dans la topographie et ses alentours, présente une situation unique de promontoire, surlplombant le centre-ville avec vue directe sur son Aciérie d’un côté et dégageant des vues imprenables sur le panorama boisé de Differdange de l’autre.

Le chemin piétonnier, reliant les deux écoles primaires au centre avec le jardin d’enfants en passant par le parc de l’ancien château de l’Arbed et l’église, permet de se promener dans la ville, loin du trafic, dans une ambilance agréable et sécurisante. Ce chemin piéton fût amélioré par l’aménagement des espaces extérieurs en placettes, utilisables par les differdangeois. Ces placettes et espaces verts s’articulent sur tout le pourltour du bâtiment « aalt Stadhaus ».

Les équipements publics adjacents (la mairie, les écoles primaires, l’annexe de la Miami University dans le château de l’Arbed) contribuent déjà aujourd’hui comme catalyseur des activités culturelles à Differldange. La remise en état de l’ancienne mairie, avec ses activités diverses, jouera d’autant plus le rôle de plateforme culturelle, car elle se trouve au milieu géographique de ces équipements existants – le « aalt Stadhaus », le lieu-dit est le pole d’attraction pour les activités culturelles futures de la comlmune en plein développement social, culturel et économique.

L’organisation spatiale et fonctionnelle

Le centre culturel, accueillant un café littéraire, une salle des fêtes, une bibliothèque, l’école de musique, et le service culturel deviendra un centre de renconltre et d’échanges sociaux important pour les habitlants de Differdange et leurs invités.

A l’entrée, autour du hall avec sa colonnade, sont relgroupés la salle d’exposition, le café littéraire, le foyler et la salle des fêtes. Toutes ces fonctions liées de plain pied garantissent la flexibilité d’utilisation du complexe culturel et peuvent fonctionner de façon synergique, créant ainsi une surface polyvalente exlceptionnelle.

Les organisateurs des activités culturelles, le service culturel, auront leur bureau au rez-de-chaussée du bâtiment principal, à gauche de l’entrée principale, permettant à tout visiteur de s’informer sur les acltivités et les événements à Differdange et dans la région.

En face se situent la salle d’exposition et le café littéraire qui peuvent facilement combiner leurs événements. Le café littéraire est non seulement aclcessible depuis la salle d’exposition mais également depuis l’extérieur. De par sa situation surélevée par rapport à la place de l’église et par rapport à la rue, le café littéraire répond à sa vocation sociale et perlmet à ses fidèles de se montrer et d’être vu. Le café est prolongé à l’extérieur vers deux terrasses l’une située sur l’avenue Charlotte, l’autre sur la cour.

Au fond de la colonnade se trouve le foyer ; pièce centrale du projet. Le foyer s’ouvre généreusement sur les trois étages, met en évidence les deux bâtissles successives ; la maison mère et sa première extenlsion. Le foyer fonctionne comme antichambre pour la salle des fêtes et comme salle de réceptions pour des événements particuliers.

Au fond, après le foyer, se situe la grande salle de spectacles ; une grande salle polyvalente, permetltant d’accueillir au moins 200 personnes pour des représentations de théatre ou des concerts de musique. La salle peut être agrandie pour d’autres événements en intégrant la scène qui est de plain pied par rapport à la salle principale. La grande salle de spectacles trouve sa hauteur représentative par un abaissement du sol. L’extension nouvelle fournit l’accès et la scène au rez tandis que les locaux acceslsoires se situent au sous-sol.

A l’étage se situe, dans le bâtiment de front, l’école de musique sur deux étages. La salle des chants de la chorale, se trouve à l’extrémité de l’aile droite dans la nouvelle extension et s’ouvre par des baies vitrées généreuses sur le paysage urbain de la ville de Differdange avec, au fond, une vue panoramique sur l’Aciérie.

De l’autre côté du bâtiment, également sur deux étages, s’organise la grande bibliothèque dans l’ancienne salle des fêtes restaurée et conservée dans ses majeurs traits (voir perspective d’ambiance intérieure). Dans cette salle représentative à deux niveaux, le lecteur peut découvrir un paysage litltéraire complet et généreux. Au coeur de la salle il peut s’adresser au bibliothécaire qui par ses conseils le guide sur les deux étages accessibles au public. La salle de lecture et la médiathèque se situent dans l’extension, dégageant une vue panoramique dans les bois du Metzkimmert, du Rollesbierg, Grouwen et du Tillebierg.

Les différentes unités du projet culturel pourront évidemment fonctionner parallèlement ou séparélment de façon indépendante pendant la journée ou durant les soirées, selon les besoins et les horaires individuels de chaque activité.