08.09.2017

immeuble résidentiel et structure d'accueil kopplabunz

rénovation et immeuble en bois passif

Situé dans le contexte protégé du Plateau Bourbon, le projet vit de la suite des interstices urbains et de l’opposition naturelle entre bâti du passé et interventions actuelles. Les éléments bâtis conservés, témoins du passé, sont conservés pour leur potentiel à former les fondations du projet sur lesquelles se développe un tissu nouveau. L'architecture de Michel Petit s’appuie en quelque sorte sur les parties de construction préservées pour les compléter ou les couronner. Elle est attentive aux choses connues et préoccupée par l’insertion de l'inattendu dans l'ordinaire sans oublier pour autant le charme des petites choses qui complètent le programme fonctionnel. Pour toucher la sensibilité des usagers elle s’appuie sur des usages du quotidien et mettre en scène les événements de la vie quotidienne.

A côté de la pluralité et de la juxtaposition du temps s’installe la pluralité de l'espace. La disposition face à face ou côte à côte de différents mondes provoque une densité et richesse particulière. Les moyens mis en œuvre comme la césure, l'insert et l'agglomérat créent une impression de profondeur qui, au fil du temps, s’enrichira au contact des usagers.

Deux immeubles occupent la parcelle à traiter au croisement des rues Michel Rodange et Adolphe Fischer au Plateau Bourbon à Luxembourg. Le parcellaire du cadre urbain étant figé les interventions possibles sont limitées par la protection stricte du contexte. L'interstice entre les deux immeubles définit un lieu privé particulier tandis que les volumes construits sont destinés à s'insérer dans l'alignement des façades en bordure de rue. L'espace intermédiaire est utilisé par la distribution verticale ouverte entre les deux immeubles. Les logements des deux bâtiments trouvent un contexte altéré par l’escalier métallique extérieur qui crée une relation nouvelle entre espace public et privé.

La situation des deux immeubles dicte une stratégie différente à l'exploitation des deux volumes constructibles. Le bâtiment de coin contribue à définir le caractère des deux rues qui se croisent à ses pieds. Cet immeuble doit donc être maintenu tout en recevant une nouvelle couronne au-dessus de la corniche existante. L'immeuble situé dans la suite des façades de la rue Michel Welter peut être simplement remplacé par un immeuble répondant aux exigences de confort actuelles.

L’immeuble d’angle recevra une nouvelle distribution avec un logement par niveau sur la surface totale du plan de l’immeuble, les escaliers étant disposés à l’extérieur. Si les travaux ne comprennent pas un dénoyautage complet de l’immeuble les installations techniques sont par contre entièrement remplacées. L’isolation thermique des murs extérieurs est réalisée selon les possibilités du site par une isolation intérieure et un enduit isolant extérieur.

L’immeuble dans la rue répond aux critères de la classe énergétique « A ». Le rez-de-chaussée et une partie du sous-sol seront utilisés par le foyer « Kopplabunz » les étages sont consacrés à l’habitat. L’immeuble est construit en une structure bois reposant sur une cave en béton armé. Il est prévu un logement par niveau sur la surface totale du plan de l’immeuble, les escaliers étant disposés à l’extérieur. L’escalier intermédiaire en métal galvanisé est posé sur une cave en béton armé faisant office de socle à cette structure légère.

 

L'immeuble d’angle conserve sur sa partie inférieure sa structure en murs maçonnés et dalles bétonnées. La partie supérieure au-dessus de la corniche est remplacée par une structure rehaussée et exécutée en bois comme la toiture existante. La protection extérieure est exécutée en Eternit, un matériau similaire à celui des toitures environnantes. La géométrie verticale et horizontale répond aux impératifs fonctionnels tout en respectant le gabarit imposé par le règlement des bâtisses. Les murs existants seront munis d’une isolation thermique intérieure pour ceux donnant directement sur le domaine public et extérieure pour les murs restants. Les murs extérieurs neufs seront exécutés en bois avec une couche isolante dans l’épaisseur de la structure doublée d’une couche extérieure protégée par un enduit aux étages inférieurs et un bardage en Eternit pour les combles. Les fenêtres à vitrage triple seront munies d’un étroit vantail de ventilation et d’un large vantail ouvrant pour le nettoyage.

 

***********